Mieux vaut en lire....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mieux vaut en lire....

Message par Invité le Lun 15 Avr - 13:44

Qu'il soit roman de midinette ou polar à suspense, qu'il traite d'histoire, de People ou de Jet-Set, de cuisine, d'artiste, de biographies et autres célébrités,...Qu'il soit d'hier ou d'actu, le livre offre toujours un même plaisir!

Vous plaisantez Monsieur Tanner ?


Rien à voir avec une encyclopédie du bricolage pour les nuls. Les avatars de Monsieur Tanner, s’ils se déroulent dans l’environnement de la brique et de la tuile en passant par la plomberie-zinguerie, la menuiserie, l’électricité, et tout le tralala de la construction-rénovation, sont un véritable recueil de drôleries et de gags à mourir de rire. Ce livre est un outil à mettre entre toutes les mains. Surtout les vôtres s’il s’avère que vous croupissez en plein bain de soucis ayant pour promoteurs les divers corps de métier auxquels vous avez confié l’«arrangement » de votre maison.

Que Jean-Paul Dubois et Paul Tanner, le « héros » de son roman, sont un seul et même individu ne surprendrait personne. Pour caricaturer avec autant de fidélité les gens du bâtiment, il faut soit en avoir fait partie soit avoir vécu un épisode de sa vie dans ce domaine, ce qui est le cas du narrateur. Ainsi, Monsieur Tanner va-t-il pénétrer, pour son malheur, dans un univers qui jusque là lui était totalement étranger. Toulousain, il vit dans une jolie maison entourée de jardins, d’arbres et de massifs. Son job de cameraman TV en documentaires animaliers et autres reportages sur la pêche en rivière, lui offre un horaire de travail qu’il a la chance de composer à sa convenance. Les heures de loisirs ne sont donc pas rares. Un jour, une lettre recommandée lui « livre l’enfer sur le pas de la porte ». Le voilà héritier d’un vieil oncle homosexuel récemment décédé. Le testament stipule que les biens de Tonton seront répartis entre le neveu et le petit ami du défunt. Ainsi, le concubin se voit remettre les clefs de la Mercédès caramel, celles d’un superbe appartement en bord de mer et une collection de toiles du XVIIIè. Quant à Tanner, il reçoit l’imposante demeure familiale, souvenir de son enfance. Alors qu’il lui demande s’il accepte l’héritage, le notaire affiche une mine qui semble plaindre infiniment le nouveau propriétaire. Paul ne s’attarde pas à ce détail. Après l’autopsie des lieux, il comprendra.
La bâtisse, inhabitée depuis plus d’une décennie, sent le moisi et la ruine, les sources d’emmerdements qui suintent de tous les murs sautent immédiatement aux yeux de n’importe quel enfant de chœur et les frais pour rendre la villa décente s’annoncent plus qu’onéreux, un vrai gouffre. Malgré ces lacunes,Tanner décide d’offrir un lifting complet à sa propriété. Le cortège des corps de métier se compose, le décor est planté et la cavalcade va démarrer… le lecteur, lui, subodore le scénario et commence déjà à se marrer. Comme l’exprime avec humour l’auteur, les artisans pressentis pour réaliser les travaux commandés par Paul Tanner sont tous des dingos. Mais des dingos pas toujours doux. Une élite dans toute sa bêtise, son arrogance et son je m’enfoutisme les plus aboutis.

« Dans le bâtiment, ce sont des fous. Il faut le savoir. Ils sont vraiment tous fous (…) Les corps de métier se vouent un mépris aussi inexplicable qu’inextinguible. Le plâtrier tient le maçon pour un pouilleux et le plaquiste pour un escroc. Le chauffagiste regarde de haut le fumiste, qui, lui-même, toise le jointeur. Quant à l’électricien, électron agaçant, il ne voit même pas le peintre, que, souvent, le carreleur rabroue. Le charpentier n’est qu’un primate aux yeux du menuisier que le couvreur tient pour quantité négligeable, tandis que le zingueur, albatros des toitures, raille le plombier, vague ratier de la tuyauterie,…»

Ambiance donc !
Bref, une galerie de prototypes les plus divers qui ont pour seul point commun le don de faire naître chez tout individu pacifique des idées de serial killer. Des gens qui, en deux tours de bétonneuse ou en trois coups marteau, vous sapent le moral à un tel point que même l’énergie vous lâche. Quant aux additions, déplumantes, elles ont pour effet de carrément vous renverser sur la paille. Monsieur Tanner fera les frais de l’ensemble …
Un régal
A lire pour le plaisir de rire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux vaut en lire....

Message par Michael Jackson 93 le Lun 15 Avr - 14:17

merci Calamity Zoé pour ce magnifique résumer j'aime beaucoup lire et je pense que je l'achèterais le mois prochain

Michael Jackson 93


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux vaut en lire....

Message par Invité le Lun 15 Avr - 17:53

Hello Michael Jackson! Very Happy

Moi aussi, j'aime beaucoup lire (c'est comme bavarder).
Je crois que tu ne regretteras pas ton achat.Tu vas passer un bon moment.
Un film est sorti faisant suite au livre mais je l'ai nettement moins apprécié.
Les gags sont mieux rendus par l'auteur que par le scénariste. Mais c'est une opinion toute perso bien sûr.

Je te souhaite une bonne soirée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux vaut en lire....

Message par Michael Jackson 93 le Mar 16 Avr - 16:25

Calamity Zoé c'est très rare que je regrettes les achats que j'achète mais c'est vrai que j'aime énormément lire et surtout j'aime aussi faire des recherches sur internet

Michael Jackson 93


Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux vaut en lire....

Message par dieu60 le Mer 17 Avr - 21:51

Très bon résumé Calamity, ça donne envie de lire ce livre.






dieu60


http://la-tranquillite.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mieux vaut en lire....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum