AFFAIRE LE ROUX (1977)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

AFFAIRE LE ROUX (1977)

Message par Michael Jackson 93 le Jeu 18 Avr - 10:43

AFFAIRE LE ROUX (1977)

L'affaire Le Roux est une célèbre affaire criminelle qui a défrayé la chronique pendant une trentaine d'années. Elle conserve encore une part de mystère.

L'affaire éclate à Nice en octobre 1977, suite à la disparition de l'héritière du Palais de la Méditerranée, Agnès Le Roux. Comme dans le dossier Seznec, la victime disparaît. Son corps ne sera jamais retrouvé et aucun élément matériel ne viendra jamais démontrer sa mort. Le principal suspect, aujourd'hui définitivement condamné pour assassinat après 31 années d'atermoiements et d'hésitations judiciaires, est l'ex-avocat niçois Jean-Maurice Agnelet, dit « Maître Agnelet » ou « Maurice », ancien amant de la disparue.

Description

Le mobile présumé serait le vol de trois millions de francs que détenait Agnès Le Roux dans un contexte de conflit entre associés pour prendre le contrôle et la direction du Palais de la Méditerranée (« guerre des casinos » entre Jean-Dominique Fratoni et le Groupe Lucien Barrière). Dans le but de permettre à un groupe de casinos concurrent, dirigé par Jean-Dominique Fratoni, de prendre le contrôle du Palais de la Méditerranée au détriment de sa mère, Renée Le Roux (veuve d'un riche homme d'affaires), Agnès Le Roux aurait cédé ses parts pour la somme de trois millions de francs versés sur un compte en Suisse ouvert en commun avec son amant Jean-Maurice Agnelet. En effet Renée Le Roux est en difficulté financière après avoir perdu en une soirée quatre millions de francs à une partie de 30 et 40. Elle est persuadée que la partie a été truquée par son concurrent Jean-Dominique Fratoni et refuse de lui vendre son casino. Jean-Dominique Fratoni engage Jean-Maurice Agnelet, avocat niçois proche de la famille Le Roux, pour séduire Agnès Le Roux et intervenir dans la rédaction de l'acte de cession, l'avocat ayant eu l'ambition de devenir le nouveau directeur du Palais de la Méditerranée. L'avocat aurait éliminé Agnès, dont la Range Rover n'a jamais été retrouvée. Les soupçons se précisent lorsque l'enquête montre qu'il a récupéré en septembre 1978 une partie des fonds versés dans une banque Suisse qu'elle avait reçus en échange de ses parts. Inculpé en 1983, il bénéficie d'un non-lieu en 1985. Agnelet a longtemps bénéficié du doute grâce à un alibi fourni par son ancienne compagne, Françoise Lausseure, qui avait affirmé s'être trouvée en Suisse avec lui lors de la disparition d'Agnès Le Roux. La position de Jean-Maurice Agnelet a basculé lorsque Françoise Lausseure, qui entre-temps est devenue l'épouse de Jean-Maurice Agnelet mais s'en est séparé, a reconnu en 1999 qu'elle avait menti pour rendre service, à sa demande, à son amant. Remis en examen en 2000, il est jugé par la Cour d'assises de Nice en 2006. Il est acquitté mais le Parquet fait appel. Il est condamné en 2007 à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises d'appel des Bouches-du-Rhône pour complicité dans l'assassinat d'Agnès Le Roux. En 2008 la Cour de cassation confirme le verdict et rend définitive la condamnation à 20 ans de réclusion de Jean-Maurice Agnelet.

En 2010, Jean-Maurice Agnelet demande sa libération conditionnelle. Début mars 2011, Jean-Pierre Hernandez, ancien truand jadis impliqué dans la « French Connection » affirme qu'Agnelet est innocent, car selon lui, ce serait son « frère » de la pègre Jeannot Lucchesi, qui appartenait alors au clan du parrain marseillais Gaëtan Zampa qui aurait commis l'assassinat. Celui-ci lui aurait confié quelques mois avant sa mort, en 1987, qu'il a tué l'héritière du casino de Nice le Palais de la Méditerranée en 1977, dans le cadre d'un contrat. Il aurait jeté son corps dans les calanques et fait écraser sa voiture puis mis à la ferraille. La famille Le Roux considère qu'il s'agit d'un « coup de pub » à l'occasion de la sortie du livre de Jean-Pierre Hernandez tandis que les avocats de Jean-Maurice Agnelet, Maîtres Saint-Pierre et Versini-Campinchi y voient un fait nouveau qui leur permettent de saisir la Cour de cassation d'un recours en révision, leur demande de révision étant rejetée en septembre 2012. Suite à cette révélation, l’avocat de la famille Zampa, Me Gilles-Jean Portejoie, dépose plainte pour complicité de « diffamation publique envers la mémoire d'un mort », accusant Hernandez d'avoir porté atteinte à l'honneur de Gaëtan Zampa.

Chronologie de l'affaire

Toussaint 1977, disparition d'Agnès Le Roux
1985, Jean-Maurice Agnelet bénéficie d'un non-lieu
23 novembre 2006, Agnelet comparaît devant les assises des Alpes-Maritimes. Il est acquitté.
11 octobre 2007, Jean-Maurice Agnelet comparaît en appel devant les assises d'Aix en Provence. Il est condamné.
2008: le pourvoi en cassation formé par Agnelet est rejeté: la condamnation à vingt années de réclusion criminelle devient définitive.
2011: Rebondissement, un ancien truand marseillais affirme connaitre le vrai nom de l'assassin et que Jean-Maurice Agnelet "n'a jamais été un assassin".

Assises des Alpes-Maritimes (Nice, 2006)

Partie civile : Maître Georges Kiejman
Avocat général : Pierre Cortes
Défense : Maîtres François Saint-Pierre et Jean-Pierre Versini

Assises des Bouches-du-Rhône (Aix-en-Provence, 2007)

Partie civile : Maitre Hervé Temime
Avocat général : Pierre Cortes
Défense : Maîtres François Saint-Pierre et Jean-Pierre Versini












source :

wikipédia

Michael Jackson 93


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFFAIRE LE ROUX (1977)

Message par dieu60 le Jeu 18 Avr - 23:00

Voilà une affaire bien étonnante puisque malgré tout, il n'y a aucune preuve contre Agnelet, si ce n'est le retrait d'argent sur le compte suisse et le faux alibi de son ex-femme... Bien sur un jury doit rendre un verdict suivant l'intime conviction plus que sur les preuves, mais ce genre de situation est toujours troublante..






dieu60


http://la-tranquillite.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: AFFAIRE LE ROUX (1977)

Message par Michael Jackson 93 le Ven 19 Avr - 4:26

merci Dieu d'avoir répondu à mon topic c'est super gentil de ta part et c'est vrai que dans cette affaire il n'y a eu aucune preuve à part le retrait d'argent

Michael Jackson 93


Revenir en haut Aller en bas

Re: AFFAIRE LE ROUX (1977)

Message par Olia le Lun 14 Avr - 10:48

Je ne jugerais pas une personne sur mon "intime conviction" mais sur des faits réels.





Olia
Administratrice - Fondatrice


http://la-tranquillite.forumdediscussions.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: AFFAIRE LE ROUX (1977)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:04


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum