A lire ou à relire....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A lire ou à relire....

Message par Invité le Mer 24 Avr - 14:36

Fils de et petit fils de célébrités,
Benjamin Castaldi,
rejoint la déferlante actuelle du livre réalité avec:
« Maintenant il faudra tout se dire »[/b]



Le livre réalité que propose Benjamin Castaldi, laissera sur leur faim les férus de potins croustillants. Par contre, les fans de récits à la fois drôles et émouvants seront comblés. Benjamin, qui a emprunté la plume journalistique de Jean-Michel Caradec’h pour rédiger ses propos, raconte avec beaucoup d’humour sa vie d’enfant puis d’adolescent en passe de devenir un jeune adulte aujourd’hui père de famille responsable. Tout est relaté avec spontanéité et les gaffes ne manquent pas au scénario. A un point tel que le lecteur a souvent envie de coller une tripotée au garnement ou une paire de claques à l’ado. Quid de la matière à scandale tant annoncée par la presse people ? Laissons à cette dernière le soin d’en faire un plat si tel est son désir… d’autres moments bien plus intéressants nous ont accrochés dans cet ouvrage.

Truffée d’anecdotes en tous genres, l’histoire de Benji, diminutif que Simone Signoret attribue affectueusement à son petit fils Benjamin, est celle d’un gamin aussi espiègle qu’attachant. L’enfant, né dans une famille aisée est le fils de Catherine Allégret, elle-même fille de la précitée actrice et du scénariste Yves Allégret. Le père de Benjamin n’est autre que le comédien Jean-Pierre Castaldi. Un vrai clan d’artistes quoi.. !
Tout gosse, Benji est souvent confié à la garde de ses grands parents. Il a donc deux grands-mères, l’une, Simone Signoret qu’il surnomme « Mamie » et l’autre qu’il appelle, on ne sait trop pourquoi, « Mamie oiseau ». Si chaque « bobonne » tolère l’existence de l’autre, elles ne s’adorent pas pour autant et aucune ne trouve prétexte aux rencontres. Quant aux grand-pères, ils sont « Montand » pour le papé adoptif et « Papy corbeau » pour l’époux de Mamy oiseau. Jusque là rien que de la logique.
Le couple Montand-Signoret réside à Autheuil, au « château », une imposante demeure familiale avec parc, communs et gardiens. Il va sans dire que Benjamin y est le roi. L’enfant adore se plonger dans la bibliothèque du maître des lieux, sa source de culture comme il dit aujourd’hui.
Il se souvient particulièrement d’une encyclopédie illustrée sur la seconde guerre mondiale. La série comprend pas moins de vingt-deux volumes grâce auxquels il est incollable sur les batailles terrestres et maritimes, le poids et la capacité des armes, les véhicules, les cartes militaires,le nombre de morts et de blessés de chaque bataille,…bref il connaît tout par cœur. Source de culture générale qu’il attribue également à la collection complète des aventures de Tintin et à quelques livres pour grandes personnes ou magazines type Playboy et Lui qu’il « emprunte » volontiers dans la chambre de Montand en n’omettant jamais de les replacer dans leur cachette. Simone, elle, planque dans un meuble du couloir des fardes entières de cigarettes et des tablettes de chocolat Toblerone dont elle est friande. Une fois à l’abri des regards (sauf un mais elle l’ignore) elle dévore ses friandises sans discernement en quantité qui dépasse largement le raisonnable. A chacun ses petits travers et Benjamin en découvre pas mal en farfouillant partout. Bientôt ado, il se passionne pour la vidéo et le scénario. Il faut dire qu’il a de qui tenir. Mais la carrière pourtant prometteuse se brise dans l’œuf. Benjamin et son comparse Thomas, fils du ministre des affaires étrangères, ne trouvent rien de mieux que s’approprier l’espace d’un des salons du Quai d’Orsay et un autre du château de La-Celle-Saint-Cloud, pour tourner un film type série rose en compagnie d’une Belge cousine complaisante.
Lors de la projection du film en cercle privé, censure des familles respectives et grand courroux de Mamie scandalisée par l’audace de Benji à qui elle reproche avant toute chose, d’avoir osé utiliser le patrimoine de la République à des fins privées… !
A la disparition de sa grand-mère, Benji a 15 ans. Il est inconsolable.
Lors des funérailles, une petite phrase prononcée par Catherine, sa mère, va l’inquiéter : « maintenant, il faudra tout se dire ».
Benjamin ne comprend pas. Montand, qu’il décrit parfois comme un macho mais auquel il reconnaît un côté immensément généreux bien qu’un zeste démonstratif, le gâte au-delà de toute mesure allant jusqu’à lui garnir copieusement les poches de billets de banque. Mais Benji a de l’affection pour ce grand-père. Après le décès de Simone, l’acteur adopte sa belle-fille Catherine Allégret et Benjamin. Il leur offre de longues et belles vacances durant lesquelles rien n’est trop beau, rien n’est trop cher. Il faut dire que lésiner sur le luxe ne cadre pas tellement avec les habitudes de Montand.
Majeur, Benjamin connaît moult problèmes liés à l’argent. Rien n’évolue dans le bon sens. Le jeune homme figure sur la liste des meilleurs clients des Casinos d’Enghien et de Deauville. Le jeu devient sa passion et son unique source de revenus. Il gagne et dépense des fortunes.
Voitures, restaurants, sorties, pourboires démesurés, cadeaux, …on le salue bas partout où il passe et on l’appelle « Monsieur Castaldi ».
Voilà de quoi flatter davantage une mégalomanie déjà parfaitement ancrée. L’enfer du jeu fait bientôt place à un échelonnage d’ennuis. Le richissime naïf devient alors le plus fringant des pigeons. Montand de son côté a convolé en justes noces avec Carole Amiel qui lui donne un fils, Valentin. Malheureusement, la vedette décédée trop tôt n’a pas le bonheur de connaître longuement cet enfant aujourd’hui adulte accompli.

Mais j’a ai assez dit…. sinon vous assurer que le récit a tout pour vous divertir et aussi vous émouvoir. Parfois même vous bousculer un tantinet. Ce volume de 233 pages contient un bel album de photos personnelles. Il relate en partie le parcours d’une famille de célébrités qui, à l’instar du commun des mortels, vit au plan privé comme au plan professionnel, sa part d’heurs et de malheurs. Yves Montand, souvent assimilé à un personnage fourbe et ambigu, homme à femmes (ça ne regarde que lui) auquel sont attribués sac de tares et défauts sataniques, se révèle un homme imprévisible certes, mais donne aussi l’image d’un individu au grand cœur. En tout cas, Benji, lui, le décrit comme tel. Ceci peut parfois gommer cela.
Tendre et rude à la fois, Simone Signoret tient son meilleur rôle, celui d’une grand-mère attentive. Quant aux révélations scandaleuses destinées à booster la vente du livre, elles ne constituent nullement le meilleur moment du livre. Fort heureusement courtes, elles demeurent néanmoins maladroites et parfaitement inutiles. Je pense que vous aurez beaucoup de plaisir à découvrir ou à relire :


« Maintenant, il faudra tout se dire »
Benjamin Castaldi
Editions Albin MICHEL[/color]

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A lire ou à relire....

Message par Michael Jackson 93 le Mer 24 Avr - 17:32

merci Calamity Zoé pour ce livre je l'ai il y a longtemps et je ne le regrettes pas car ce livre est pour moi 1 témoignage qu'il fait pour sa grand-mère Simone Signoret que j'adorais

Michael Jackson 93


Revenir en haut Aller en bas

Re: A lire ou à relire....

Message par dieu60 le Mer 24 Avr - 22:11

Je l'ai également lu en 2011, et j'avais été touché par son parcours pour le moins non conventionnel... Il est vu un peu comme un animateur "creux", alors qu'il est intelligent et généreux (ce qui ne lui a pas toujours réussi!).






dieu60


http://la-tranquillite.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: A lire ou à relire....

Message par Invité le Mer 24 Avr - 22:31

Hello tous! Very Happy

Ravie de connaître votre opinion.

Je pense que, à l'instar de nombre d'artistes, comédiens, écrivains,
....et autres "people" du système, Benjamin Castaldi a été victime de certains médias réputés pour ne chercher que le côté négatif des choses histoire d'étaler leur prose et d'en tirer quelque médaille. En bref, des mégalos. Des ragoteurs au longs cours pour la plupart du temps. Voilà qui n'a rien à voir, ni de près, ni de loin, avec la critique objective et le journalisme, qu'on s'entende bien sur ce point.

Une bonne météo à tous sunny


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A lire ou à relire....

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum