Qui m'emporte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qui m'emporte

Message par dieu60 le Lun 20 Mai - 21:47

Qui m'emporte


Bernard Clavel

De temps en temps, quittant sa campagne, Brassac descend à Lyon poour satisfaire sa passion de la boisson et des filles. Là, devant un public complaisant, il joue volontiers le hobereau excentrique. Lorsqu'il regagne son domaine, il ramène souvent avec lui un chien perdu; ainsi sa maison est plein de chiens... Cette fois, c'est une fille. Il était saoul; elle abrutie de sommeil. L'un suivant l'autre, ils arrivent chez lui, dans cette maison délabrée où il vit en sauvage entre sa femme et ses chiens. Et la fille s'installe, demeure...Entre les deux femmes, sans un mot, se noue une alliance, et l'on voit Brassac renoncer à ses propres fugues, s'apaiser. La jeune femme, par sa seule présence, transforme l'existence des époux solitaires. Lorsqu'elle rencontre Roger, un ami de Brassac, qui vit seul dans une ferme voisine, sa vie, définitivement, prend un nouveau cours...


Une histoire simple, belle. L'auteur prend le parti d'écrire ce roman sous la forme d'un récit à la première personne, comme s'il s'agissait de lettres. Mais ce qui est rare c'est qu'il est question d'une femme. Rare parce qu'un auteur ne construit presque jamais un roman sous cet angle. Clavel complique peut-être encore plus cet exercice en faisant de cette héroïne une prostituée.
Simone, donc, rencontre à Lyon Brassac. En réalité, ce dernier était comédien (Brassac se nomme Léandre Durand) jusqu'à l'age de quarante ans, où, le succès se faisant rare, il épouse Marie.
Il ramène Simone donc, et, contre toute attente, la garde dans sa fermette. En réalité, Simone devient un peu la fille que Marie et Léandre n'ont jamais eut...
Léandre dit: «  Tu comprends petite, c'est quand on a raté sa vie qu'on voudrait un gosse. On en a besoin. Pour faire en sorte que lui, au moins, il ne rate pas la sienne. » Puis il compare sa vallée à un cul-de-sac, et lui à sa vallée « Je suis un cul-de-sac. Après moi, il n'y a plus rien »...








avatar
dieu60


http://la-tranquillite.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum