Patrick Dewaere

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Patrick Dewaere

Message par dieu60 le Mer 22 Mai - 22:53

Véronique Lesueur

16 juillet 1982.
Patrick Dewaere a tiré son dernier coup. Il a glissé l'acier froid du canon dans sa bouche, il a appuyé sur la détente. Boum. Chronique d'une mort annoncée.
Depuis longtemps, il avait senti que quelque chose ne tournait pas rond, comme un vice de fabrication. Quelque chose qui le rendait différent, qui lui mettait la rage au cœur et l'âme en berne.
Dewaere le salle gosse attachant et ambigu a poussé le jeu à l'extrême, jusqu'à être l'acteur de sa propre vie. Un parcours fulgurant, presque malgré lui, du Café de la Gare aux écrans de cinéma. Le parcours de Coluche, de Depardieu et de Miou-Miou, anti-héros devenus stars sans le savoir.
Hors-catégorie, du loubard des Valseuses au lobotomisé de Paradis pour tous, en passant par le VRP glauque de Série noire, impulsif, drôle, émouvant, pathétiqaue, Dewaere pouvait tout donner à la fois. Il avait la Grâce.
Ça l'a perdu.



Mado Maurin, comédienne, mets ses six enfants au « travail » dans le milieu du théâtre et du cinéma.
Le plus doué d'entre eux: Patrick. Comédien, musicien, bricoleur quand il le faut. Mais il apprends que celui qui l'élève n'est pas son père. Première blessure. Il change de nom de famille et prend celui de sa grand mère maternelle. Vite remarqué par le milieu, il choisit pourtant de suivre Romain Bouteille et l'aventure du café de la gare en 1967. Il y fait connaissance de Rufus, Coluche, Henry Guybet, Miou-Miou, Bernard Lecoq, mais surtout Sotha. Cette jeune femme écrit, mets et scène. Elle est l'âme sœur de Patrick. Ils décident d'ailleurs de se marier en secret avec pour seul témoin Rufus, pour, disent-ils, ne jamais risquer d'épouser un jour quelqu'un par erreur! En 1975 Bertrand Blier écrit et réalise Les Valseuses. Dewaere joue avec Miou-Miou et Gérard Depardieu. Il va vite se comparer et se mesurer à lui, durant toute sa carrière.
Dewaere est mis sur les rails du cinéma. Au départ il conçoit les rôles en apportant de lui-même et non pas en se mettant dans le personnage. Il va changer sa façon de travailler au fur et à mesure. Il va même s'identifier de trop à ses personnages.
Il vit avec Miou-Miou et auront ensemble une fille. Mais Patrick prend des drogues, fait la fête. En réalité il a besoin d'être entouré, d'être admiré. Ils se séparent et ne verra presque jamais sa fille.
Sa bouffée d'oxygène reste le café de la gare où il revient souvent comme avant, simple comédien, au service des tous les autres.
Au début 1980 tout s'accélère, populaire (même s'il aimerait être employé dans des rôles comiques, ce qu'il adore), il épouse Elsa et Lola nait. Il tourne des films sans cesse, il faut entretenir les parasites qui tournent autour de lui, et la drogue.
Ils partent souvent chez Coluche (avec qui il est réconcilié) aux Antilles. Ce dernier lui offre une petite carabine, pour, disait-il conjurer le sort: Patrick parlait souvent de se « plomber ».
Le dernier projet de Dewaere: Edith et Marcel de Lelouche. Un rôle taillé sur mesure, Patrick a toujours pratiqué le noble art, et s'entrainait pour ça avec Marcel Cerdan Junior.
Il ne fera pas ce film, le 16 juillet 1982 il prend sa carabine et écrit le mot fin, sur une histoire trop courte. C'est l'histoire d'un mec... aurait dit Coluche. Un acteur doué. Le plus doué de sa génération sans aucun doute. Mais aussi le plus paumé, n'aillant jamais réussi à poursuivre une amitié car il voulait être l'ami de tous.






dieu60


http://la-tranquillite.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum